« Les matins sont de plus en plus frisquets » me fait remarquer mon Mec, la mort dans l’âme. Le passionné de vélo qu’il est anticipe déjà avec tristesse le remisage de son bolide au prix scandaleux. Mais vous savez ce que ça veut dire ça mes amis ? C’est la saison de la soupe qui se pointe le bout du nez. Yé ! Comme je vous l’ai déjà dit dans mon billet sur la meilleure soupe aux légumes, je suis une inconditionnelle de la soupe. C’est peut-être pour ça que l’automne est ma saison favorite.

Alors, vous êtes passé au marché extérieur faire des provisions de légumes frais ? Vous cherchez des idées de recettes ? Je vous propose un savoureux potage doux, réconfortant, rapide et TRÈS simple à faire.

 

Tout d’abord, un peu d’histoire.
Le nom de ce potage vient du bourg de Crécy-la-Chapelle, près de Meaux en France. Il a été créé en hommage aux cultures maraîchères de cette région dont le légume phare était la Carotte. Il y a moult interprétations du potage Crécy, mais la carotte de Crécy (ou de Meaux) est le principal ingrédient avec la pomme de terre. Sur plusieurs sites, j’ai pu lire que le secret de la réussite de cette recette c’est la qualité des carottes. Pour avoir fait la recette avec des grosses carottes d’hiver un peu amères, je suis d’accord avec les internautes.

 

Puisque j’habite très loin de Crécy-la-Chapelle, je n’ai pas accès à ces carottes. Par contre, en cette période de l’année, on trouve abondamment des carottes nantaises (qui poussent ici, pas à Nantes). Pour avoir comparé les 2 variétés sur le web, je trouve qu’elles se ressemblent beaucoup. Bien entendu, je n’ai pas pu faire de test de goût. Au marché public près de chez moi, j’achète les carottes nantaises en poche de 10 lb pour seulement 4 $. Ici, on en consomme environ 30 lb par année. On les aime les carottes nantaises! Elles sont disponibles jusqu’au début novembre.

INGRÉDIENTS
1 gros oignon haché
10 à 12 grosses carottes nantaises en rondelles
3 branches de céleri émincées avec les feuilles
1 grosse pomme de terre blanche ou 2 petites en cubes
1 petite branche de thym frais ou 1 pincée de thym sec
1 petit bouquet de persil frais sans les tiges
6 T. de bouillon de poulet
1 grosse noix de beurre
1 c. à soupe (15 ml)  d’huile d’olive
Le jus d’un demi-citron fraichement pressé (facultatif).

MÉTHODE
Faire suer l’oignon dans le beurre et l’huile d’olive. Lorsqu’il est bien tombé (devenu transparent), ajouter les carottes, le céleri, le thym et le persil avec du sel et du poivre grossièrement moulu. Faire revenir quelques minutes à feu moyen. Lorsque les légumes sont ramollis, ajouter le bouillon et les pommes de terre. Couvrir et laisser mijoter une vingtaine de minutes ou jusqu’à ce que les carottes et les pommes de terres soient bien cuites. Goûter le bouillon et rectifier l’assaisonnement au besoin. Passer au mélangeur une bonne minute à puissance maximale pour obtenir une purée liquide très lisse. Pour une texture parfaite, passer au tamis. Remettre le potage dans le chaudron ou dans une soupière et ajouter le jus de citron. Le jus de citron n’est pas essentiel, mais je trouve qu’il apporte une touche acidulée vraiment intéressante qui contraste bien avec le goût sucré de la carotte.

Vous m’en donnerez des nouvelles.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...