Chez nous, on l’appelle par son prénom, c’est comme un ami de la famille. Les enfants et moi, on se retrouve régulièrement en tête à tête avec lui dans la cuisine et mon Mec n’est même pas jaloux. En fait, je crois même qu’il préfère nous laisser seuls. Pour notre part, nous sommes toujours enthousiastes de passer du temps avec lui. Je veux parler du chef pâtissier du restaurant Les 400 coups, Patrice Demers.

« Quoi ! Tu connais Patrice Demers? Il cuisine chez toi? » brûlez-vous de me demander ? Mais bien sûr ! Tout le monde peut rencontrer Patrice et tirer profit de son savoir. Il suffit d’avoir un ordinateur et une connexion internet. Cliquez sur les liens ci-bas et Patrice arrivera dans votre cuisine. À travers son émission, il vous donnera les étapes pour réussir ses desserts en vous révélant ses petits trucs. Il est un amour et ses conseils sont précieux.

On fait une recette de Patrice ? Ouiiiiiiiiiiiii ! Encore mieux, on en fait deux !

 

Il y a un moment que je voulais faire du lemon curd ou de la crème-citron en français. Pour accompagner cette recette typiquement anglaise, il me fallait absolument des scones bien chauds. La semaine dernière, je me suis enfin décidée à faire un petit déjeuner à la brit.
J’ai été surprise de constater comment il est facile de faire du lemon curd. Il n’y a que 4 ingrédients. Des citrons (jus et zeste), du sucre, des œufs et du beurre. Toutefois, il faut être vigilant pour ne pas faire cuire les oeufs d’un coup et créer des grumeaux. Il faut être attentif, mélanger vigoureusement et constamment et le tour est joué. Ça m’a pris entre 10 et 15 minutes en tout et partout. Le plus long a été de zester et presser les citrons. C’est donc une recette rapide, économique, au résultat généreux et gorgée de saveur. Si vous faites la recette, vous ne travaillerez pas pour rien, je vous le promets!
J’ai préparé mon lemon curd la veille (Patrice indique 8 h de réfrigération) mais honnêtement, j’aurais pu le faire le matin même. Ma crème-citron avait une belle texture bien lisse et épaisse même avant réfrigération. Si vous aimez le citron, c’est à essayer.

 

 

Passons aux scones. Malgré les explications détaillées de Patrice, c’est toujours plus facile de comprendre les choses lorsqu’on les expérimente soi-même.

 

J’ai fait cette recette 3 fois. La première était assez réussie. La seconde l’était moins. Mais la troisième fois… wow ! Là j’ai compris le truc. Il faut dire que mon expérience en pâte est plutôt limitée. Parce que je n’avais pas de mélangeur sur socle, j’ai, la plupart du temps, acheté ma pâte brisée. Je dois avouer que mes tartes ne sont pas légendaires hormis mes tartes aux pacanes, un de mes classiques du temps des fêtes. La pâte à scones ressemble beaucoup à de la pâte à tarte.

 

Pour mes premiers scones, j’ai fait ma pâte à la main et l’ai abaissée à l’aide d’un rouleau. Cette fois-ci, j’ai inversé les choses. J’ai utilisé un mélangeur pour la préparation de la pâte et mes mains pour l’abaisser.

 

Premièrement, pour faire une « belle » pâte, il doit y rester des morceaux de beurre qui rendront la pâte friable une fois cuite. Ça, je le savais depuis longtemps, mais c’était la première fois que je laissais d’aussi gros morceaux. Donc lorsqu’on dit : faire une pâte sablonneuse avec des morceaux de beurre, n’hésitez pas à les laisser gros, lesdits morceaux. Je crois que le super mélangeur sur socle que je me suis offert pour la fête des Mères n’est pas étranger à  la réussite de cette pâte. Grâce à la puissance du mélangeur, la pâte a été faite rapidement sans que le beurre n’ait le temps de ramollir et de fondre dans celle-ci la laissant véritablement sablonneuse. Deuxièmement, je n’ai pas utilisé mon rouleau à pâte, mais mes mains pour abaisser la pâte avant de la découper à l’emporte-pièce. Cela qui m’a permis de moins la manipuler. Certes, la pâte avait un aspect beaucoup plus rustique que lorsque je la roule, mais la texture du produit une fois cuit était parfaite.
La recette de Patrice contient du zeste de citron. Puisque j’accompagnais les scones de crème-citron, j’ai décidé d’aromatiser les scones avec de la vanille plutôt que du zeste de cirons. J’étais très fière de mes scones qui étaient craquants, friables et juste assez sucrés.

 

 

J’ai imprimé ces recettes et les ai collées dans mon livre de recettes maison. Ça deviendra des classiques, j’en suis convaincue.
Références :
Recette du lemon curd dans l’émission sur le citron
Recette des scones dans l’émission sur les bleuets.

 

Merci Patrice!

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...