Ah, les oeufs… Si simple et si complexe en même temps. L’expression «Elle ne sait même pas faire cuire un oeuf» pour dire d’une personne qu’elle ne sait pas cuisiner est tout à fait de mauvaise foi à mon avis. C’est très compliqué faire cuire un oeuf. Je veux dire faire cuire un oeuf à la perfection. J’aime beaucoup les oeufs pochés, j’ai donc fait plusieurs expérimentations. J’ai essayé la technique du tourbillon, avec du vinaigre, avec du sel, dans de l’eau frémissante… Jusqu’à tout ressemant je n’avais trouvé ni maitrisé aucune technique sûre et constante. Cet hiver, j’ai vu Heston  Blumenthal dans «Cuisiner comme Heston» expliquer sa technique d’oeufs pochés. J’ai pris des notes. J’ai fait des tests. J’y suis arrivée. Yé! Voici comment je fais des oeufs pochés parfaits à partir de la technique de base d’Heston.

D’abord, il vous faut un tamis, une casserole et un thermomètre. Remplir une casserole d’eau froide. Ajouter un peu de sel. Chauffer l’eau à 80° Celsius. Pendant ce temps, casser un oeuf (le plus frais possible, car plus l’oeuf est frais, moins il sera liquide) dans un tamis pour égoutter le surplus d’eau de celui-ci. Ceci préviendra les nombreux filaments de blanc d’oeuf qui pourraient se former, brouillant ainsi l’eau et créant un résultat moins esthétique. Lorsque l’eau est à 80° Celsius, déposer délicatement l’oeuf dans l’eau et laisser reposer 6 minutes en maintenant l’eau à 80° (Heston ne fait cuire que 4 minutes, mais à 4 minutes, je trouve qu’il manque un peu de cuisson dans le blanc. C’est tout à fait personnel). Égoutter l’oeuf et le servir avec du sel de mer, du poivre quelques morceaux de tomate et un peu de basilic frais accompagné de pain grillé. Un délice.

Bon appétit et joyeuses Pâques!

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...